Apple et sa communication

La marque à la pomme est maintenant inscrite dans le paysage numérique à une échelle internationale et cela, grâce au plus grand visionnaire de cette dernière décennie, j’ai nommé Steve Jobs. Rappelons nous que tout cela n’aurait peut-être pas eu lieu car Steve Jobs s’est fait limogé en 1985 suite à une « bataille de pouvoir » en interne entre S.J et Steve Sculley (qui n’est tout autre que le co-fondateur d’Apple). Ceci dit, il en a profité pour créer deux sociétés : les studios Pixar et NeXT Computer. Puis en 1996, Apple a racheté NeXT et Steve s’est retrouvé de nouveau dans l’entreprise qu’il avait co-créé.

Avant de partir dans la communication actuelle de ce géant de l’informatique, intéressons nous à ses débuts et l’histoire de cette firme.

Tout d’abord, « Apple » vient d’un compromis entre les deux fondateurs pour ce qui est de la marque, car ils n’arrivaient pas à se mettre d’accord; pour ce qui est du nom « Macintosh », il s’agit tout simplement d’une variété de pomme. La société Apple était la première société à commercialiser des ordinateurs au grand public. Leur première trouvaille fut mise en vente en avril 1976. Je n’ai malheureusement pas de photos du premier Apple mais voici le deuxième (Apple II), qui fut commercialisé en avril 1977 :

Apple a créé bien d’autres ordinateurs mais je ne peux m’éterniser sur ce sujet donc nous allons faire un bond de l’an 1977 à l’an 2001. L’année où fût commercialisé l’Ipod. Entre ces deux dates, Apple a connu des hauts et des bas, mais à partir du lancement de ce MP3 nouvelle génération (à l’époque), la marque de Steve Jobs a commencé sa montée fulgurante. Actuellement, la dernière trouvaille d’Apple est l’Ipad, la fameuse tablette tactile censée révolutionner l’Internet en apportant aux consommateurs une visibilité plus grande que l’Iphone et une mobilité plus grande que le Macbook.

Pour conclure le court récapitulatif d’Apple, voici ces différents logos :

Regardons un peu de plus près sa politique et prenons comme exemple l’Ipad qui est le plus récent. La communication autour de ce produit était énorme mais le pire c’est que cette communication ne visait pas le produit en lui même mais la conférence que devait donner Steve Jobs dans laquelle il devait « dévoiler » son nouveau produit miracle. Le suspens fût gardé mais à quelque heures de la conférence, un blog spécialisé dans les appareils technologiques dévoila l’apparence de l’Ipad (mais pas le nom). Grâce à Twitter, l’information fût très rapidement relayée. Donc la seule interrogation qui planait avant le discours de S.J était: « Quel nom aura cette tablette ? ». Une fois le verdict tombé, la sentence fut lourde car nombreux sont les internautes qui ont joué avec le jeux de mots (pad=serviette hygiénique) pour réaliser des « fake ». Ces dérives ont été fait, en majeur partie, par des technophiles, geeks etc … Car ils attendaient plus de cet Ipad et on été déçu. Ceci dit, les consommateurs de technologie lambda ont particulièrement apprécié l’arrivée de ce nouveau jouet.

Apple est la seule entreprise à avoir des résultats pareils, préparez-vous, ils font rêver … 48 heures après la conférence de S.J, la notoriété assistée de l’Ipad dépasse les 75% (d’après une étude GFK France auprès de 1000 internautes). Le plus amusant dans tout cela c’est le fait que le produit a une énorme notoriété alors qu’il n’est même pas commercialisé … Mais les chiffres ne s’arrêtent pas là. Voici le graphique des intentions d’achat qui a, lui aussi, été réalisé 48heures après l’intervention du patron d’Apple :

Effarant, 73% des internautes sont près à acheter la tablette magique … après seulement 2 journées. N’oublions pas que ce chiffre est relativement élevé car les personnes âgées ne sont pas encore très présentes sur Internet. La raison de cette réussite ? Un culte du secret  fortement entretenu par Steve Jobs qui ne permet aucune fuite au sein de son entreprise. Ce culte est relayé par la presse et Internet (blogs, site d’informations, réseaux sociaux). Des rumeurs circulent sur le fait qu’Apple est prêt à tous pour garder son image de marque de qualité en étouffant les affaires dans lesquelles des produits Apple auraient fait preuve de mauvaise qualité. Deux exemples me viennent :

  • Apple était prêt à rembourser l’Ipod d’une petite anglaise en échange de son silence, car l’appareil avait explosé …
  • Vous rappelez vous de l’histoire qu’il y avait eu sur l’Iphone qui se fissure ? Oui on s’en rappelle mais c’est vrai qu’on l’avait oublié …

.

Mais la marque à la pomme ne s’arrêtent pas là pour vendre. Prenons l’Iphone, il a eu le même problème que l’Ipad à ses débuts. Les Technophiles n’étaient pas ravie d’un coté et les « monsieur tout le monde » l’étaient de l’autre. L’Iphone s’est inséré dans le paysage numérique grâce à sa qualité approuvée par tout le monde (ou presque), par le biais de placement de produit dans les séries et films qui ont du succès, y compris les technophiles qui se sont laissés conquérir suite aux différentes déclinaisons de l’Iphone qui le rendaient de plus en plus complet (Iphone -> Iphone 3G -> Iphone 3GS). Si on regarde l’Ipod, c’est la même chose mais en pire (Ipod classic, mini, nano, shuffle, touch) sans oublier Itunes qui est la seule plateforme à pouvoir envoyer des documents/photos/vidéos/musiques sur nos terminaux Apple … Steve Jobs veille à tout ça.

.

Le taux d’équipement Apple reste relativement élevé dans les ménages ainsi que son taux de ré-équipement … Et oui, bon nombre d’individus achètent un produit Apple lors de son lancement et ils se rendent compte quelques mois plus tard qu’il est « has been » et achètent le dernier modèle … jusqu’à l’apparition du nouveau « dernier modèle » 🙂

.

Actuellement, la majeure partie des grandes entreprises ont compris que pour réussir, il fallait communiquer transversalement avec les consommateurs afin de les rendre « acteur ». Cela à cause de l’évolution du Web (2.0) qui se base sur l’échange et le partage d’informations donnant aux internautes cette envie de participer et d’être pris en considération. Si nous regardons la communication d’Apple, nous pouvons remarquer qu’elle est très verticale et que les consommateurs n’ont pas trop leur mot à dire …

A votre avis, en gardant ce type de communication, la marque à la pomme va-t-elle perdre de sa notoriété/CA ou bien va-t-elle se pérenniser ?

.

Tim.

Publicités

3 réponses à “Apple et sa communication

  1. bonjour ! c’est trés intéressant mais est ce que vous pensez que cet article retrace vraiment l’histoire de la communication de apple

  2. Bonjour Joseph,

    Je ne cherchais pas à retracer l’historique de la communication d’Apple, j’ai juste relaté un peu l’historique de la marque à la pomme en introduction afin de pouvoir lancer le sujet : « apple et sa communication », sa communication actuelle. Sa communication antérieure n’était pas la même car pour le lancement de l’Ipod, nous étions bombardés de publicités de masse avec leurs fameux clips qui ont lancé un bon nombre d’artistes/musiciens. Actuellement, la communication de masse est moindre et ce, grâce à la notoriété qu’Apple s’est construit grâce à ses pubs et à ses produits …

  3. ok je vois ! tout à fait c’est trés intéressant comme sujet ! je vous remercie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s