Google, le touche à tout …

Avant de parler de l’actualité et de la nouvelle décision prise par Google, regardons une petite vidéo qui retrace, brièvement, les 11 dernières années de Google :

.

Puis voici une liste non-exhaustive des services de Google :

« Google.com : le moteur de recherche
Google dashboard: le recapitulatif de votre vie chez Google
Gmail: votre compte mail
Google analytics: L’outil à integrer à votre iste pour mesurer votre trafic et performance
Youtube: le site de partage de videos le plus popualires du monde
Doubleclick: la regie publicitaire racheté par google en 2007
Chrome: le navigateur de google
Android: le systeme d’exploitation open source géré par Google
Google maps: pour retrouver votre chemin
Gtalk: le messenger de google
Feedburner: pour gerer ou creer vos feeds
Google trends: pour suivre les tendances de trafic ou de volume de recherche sur des mots clés
Google adplanner: Outil de planning pour suivi de campagne ou suivre des tendances de trafic
Google traduction: traduction de dizaine de langues
Picasa: pour gerer vos photos numeriques
Blogger: pour creer votre blog gratuit
Google calendar: Pour gerer votre planning
Google earth: pour voyager au 4 coins du monde en 3D »

.

Et maintenant, l’état actuel de Google :

Google a tout d’une entreprise idéale, celle dont tous les patrons rêvent avec ses 86% de parts de marché de la recherche sur Internet. Et cela grâce à plusieurs petits avantages comme être intégré dans les navigateurs Firefox ou encore dans les Iphones (en échange d’une redevance annuelle de quelques 100 millions de dollars tout de même…) et bien d’autres. D’où, notamment, cette volonté dont ont fait part récemment Bing (moteur de recherche de Microsoft) et Yahoo de s’unir en un afin de toucher 20 à 30% de PDM …

Et dire qu’en 2000, Google était déficitaire. C’est de l’histoire ancienne car maintenant, les bénéfices se comptent en milliards (6 milliards)… et avoisinent le PIB 2009 du Sénégal. Je parle des bénéfices car le CA (à 97% financé par la publicité) est équivaut à 23 milliards de dollards … de quoi acheter deux fois l’écurie de Formule 1 Ferrari, voir 3 fois.

Une question persiste : Comment Google a fait pour multiplié par 6 son action en seulement 6 ans ?

Tout d’abord, Google est rivé sur l’innovation et sur une politique de Freemium. On peut observer que dans la répartition de ses salariés,  pas loin de 40%  sont dans les secteurs de recherche et développement … Selon Google, le nombre d’amélioration liées à la qualité des résultats et des recherches déployées par Google en 2009 était de 540 soit environ 1,5 par jour .

Par contre, je vais vous sortir un stéréotype de la tête: Google ne maltraite pas ses salariés afin d’être le plus efficient possible. La firme de Mountain View les laisse respirer (20% du temps de travail des ingénieurs et des développeurs est réservé à leurs recherches personnelles) et même partir! Ils sont libres mais si ils inventent/créent un produit/une entreprise qui pourrait être bénéfique à Google, ils sont rachetés (principe du « spin-in »). Et ce n’est pas si rare que ça car en trois mois, Google a racheté 3 start-up qui ont été créées par des anciens salariés de l’entreprise :

  • Remail (un moteur de recherche dans le contenu des emails pour mobile)
  • Appjet (traitement de texte en ligne EtherPad, concurrent de Googe Docs. Appjet est spécialisée dans le travail collaboratif, ses technologies seront utilisées pour enrichir Google Wave).
  • Aardvark fournit un service permettant d’interroger les contacts de ses contacts sur un réseau social.

.

Un constat ? Google est omniprésent, il ne manquerait plus qu’il réussisse à fermer des mines d’exploitation à ciel ouvert qui détruisent la nature et produite de l’électricité et qu’il devienne un FAI (fournisseur d’accès à Internet).

J’aurai mieux fait de me taire car pour commencer :

Pourquoi ? Tout simplement pour permettre aux américains de recevoir Internet avec un débit plus important. Bien sur le Géant américain ne va pas donner cet accès à tous le monde, juste à quelques villes et villages peut-être car ce projet est expérimental. Il ne durera pas indéfiniment et il aurait pour but premier de faire bouger les FAI américains qui stagnent sur une distribution de débit assez faible en raison d’une concurrence inexistante sur le territoire alors que d’autres pays comme la Corée du Sud ont un débit beaucoup élevé (10% sud coréens ont du haut débit contre 1% des américains). C’est pour cette raison que Google veut devenir FAI, pour que l’accès soit plus rapide et qu’il y ai plus d’internautes qui utilisent plus souvent ce moteur de recherche.

.

Décidément, plus je parle de Google et plus cette « prédilection » provenant de l’agence québécoises Uranium Interactive me semble juste :

.

Sérieusement, Google est la nouvelle grande entreprise après Microsoft et on peut dire qu’elle a encore de beaux jours devant elle …

.

Tim.

MAJ : Pour attirer l’attention de Google et profiter de l’expérience de très haut-débit que le désormais nouveau FAI veut initier aux Etats-Unis, une petite ville du Kansas s’est rebaptisée pour un mois… Google!

.

Source : displayit.fr, Blog W & Cie, Trends.rnews.be, numerama.

Publicités

Une réponse à “Google, le touche à tout …

  1. Pingback: Google lance une chasse au trésor sur le Net « Kapecom

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s